Les poissons - Voici quelques poissons que l'on peut rencontrer lors de nos Excursions


Le Brochet

Le brochet a un corps allongé et une mâchoire en forme de bec de canard. Plus de 700 dents à l'intérieur de la gueule. L'ensemble des trois nageoires, dorsale, anale et caudale lui permettent de se propulser à grande vitesse. C'est l'un des poissons les plus rapides sur une courte distance. Jusqu'à 1,30m de longueur, il peut peser jusqu'à 27kg, mais les prises moyennes sont de 50cm pour 1kg. Les grands spécimens sont en général des femelles qui pèsent entre 10 et 20kg. Le brochet (ou grand brochet) est un poisson qui habite les rivières, les lacs et les étangs d'Europe, d'Amérique du Nord, d'Asie et du Maroc. Longtemps considéré à tort comme un monstre glouton dévorant tout ce qui se présente à sa portée, il est reconnu aujourd'hui comme un excellent régulateur de population des lacs et des étangs.




Le Brochet maillé

Le brochet maillé possède 4 pores sensoriels sous ses mandibules inférieures, alors que le grand brochet en possède 5 et le maskinongé de 6 à 9. Chez le brochet maillé, la totalité des opercules est écaillée, tandis que seule la partie supérieure  l'est  chez le grand brochet. Le brochet maillé habite les lacs et les rivières à courants lents. Son alimentation est principalement constituée de proies vivantes. Comme tous les brochets, sa technique de chasse est l'embuscade; il attend, immobile, que sa proie passe à proximité pour surgir et ne laisser à cette dernière que peu de chances de s'en sortir.





Le Maskinongé

Le plus grand poisson sportif d'eau douce du Canada est connu sous son nom  d'origine autochtone maskinongé ("Muskellunge" est le nom commun anglophone). Les pêcheurs à la ligne le désignent souvent sous le nom de "musky". Le maskinongé est un poisson élancé à la robe grise, rayée ou mouchetée de noir et dont les motifs sont très variables selon les plans d'eau; certains individus sont totalement gris argent avec le dos plus foncé , sans aucun motif. La queue se termine par des pointes bien définies, contrairement à celle du brochet dont les extrémités sont arrondies. Le combat qu'il mène et son comportement imprévisible en font un opposant de taille pour le pêcheur à la ligne le plus averti. On le capture en le pêchant à la traîne ou au lancer léger avec un poisson articulé, une cuiller, une amorce tournante ou un poisson-appât vivant. Au début du siècle déjà, il fut établi que ce poisson pouvait peser plus de 45 kg. Le plus gros spécimen enregistré a atteint les 50 kg et a été pris au filet par des pêcheurs commerciaux dans les eaux de l'État du Michigan en 1914. Aujourd'hui, la plupart des maskinongés capturés ont une longueur variant entre 71 et 122 cm et un poids variant de 2.3 à 16.3 kg.


différents maskinongés





L'Achigan à petite boucheL'achigan à petite bouche est un poisson d'origine nord-américaine. Son nom commun Québécois dérive de la langue algonquine : AT-CHI-GAN (celui qui se bat), en référence à son comportement très combatif tant recherché par les pêcheurs sportifs. C'est un poisson qui apprécie la présence de plantes aquatiques et qui préfère les zones peu profondes. Il se nourrit d'insectes, d'autres poissons et d'écrevisses. En général de 30 à 70 cm,  il peut atteindre un poids maximum de 2,5 kg.





L'Achigan à grande boucheL'achigan à grande bouche, également appelé perche truitée ou Black-bass est également un poisson d'origine nord-américaine. Il a une teinte d'ensemble verdâtre. On le trouve désormais un peu partout suite à son introduction par l'homme. C'est un poisson carnivore dont le régime alimentaire varie selon sa maturité. Alors que les jeunes consomment essentiellement du plancton et des insectes aquatiques, les adultes s'attaquent plutôt à des proies telles que des écrevisses, d'autres poissons mais aussi  à des grenouilles et des têtards. Ce poisson  est très apprécié des pêcheurs car il offre des combats forts en sensations.





Le Doré jauneLe doré (jaune ou noir) affectionne les plans d'eau importants (grandes rivières, lacs...). Il a un comportement grégaire. Native du nord de l'Amérique, cette espèce se reproduit au printemps dans le lit des rivières. Après la ponte, les femelles quittent d'abord le site de frai pour être suivies quelques semaines plus tard par les mâles. Lucifuge, cette espèce se pêche souvent le soir, de nuit ou à l'aube. En eaux turbides, il est actif toute la journée. Les appâts vivants (petits poissons) sont très efficaces mais souvent interdits. Le doré  est très recherché pour le combat qu'il offre et pour sa chair délicieuse. L'un des signes distinctifs du doré  (jaune ou noir) est qu'il possède, autour des yeux, une couche de pigments réfléchissant la lumière appelé tapis choroïdien, qui l'oblige à éviter les lumières trop vives mais qui lui procure une excellente vision nocturne.




La PerchaudeLa perchaude fréquente les fonds offrant des abris tels que des herbiers, des souches ou des rochers. Elle se nourrit de vers, de crustacés, de larves d'insectes mais c'est aussi un bon prédateur. En grandissant, sa bouche devient d'une belle taille qui lui permet de prendre sans mal des petits poissons. La perchaude peut se pêcher aux vifs (ménés), aux poissons morts maniés ou aux leurres. Elle possède de petites écailles très rugueuses. Son dos, gris foncé à verdâtre, coiffe des flancs plus clairs marqués de 6 à 9 bandes sombres. Ses nageoires pelviennes, anales et caudales sont rouges.




Le Baret

Le baret, autrement nommé petit bar ou encore perche blanche, est un poisson méconnu de la famille des Moronidae. Il est généralement pâle argenté, mesure de 20 à 30 cm (maximum 50 cm) pour un poids de 0,20 kg à 1 kg. On le retrouve dans le fleuve Saint-Laurent et ses tributaires.






Le Lépisosté osseuxLe lépisosté osseux vit dans les zones herbeuses et peu profondes des lacs et des grandes rivières aux eaux chaudes. Incursions possibles en eaux saumâtres. Il chasse à l'affût dans les hauts-fonds tranquilles et herbeux des eaux chaudes. Il se nourrit de plusieurs espèces de poissons, dont la perchaude, le crapet et les cyprins. La croissance des jeunes est plus rapide que toute autre espèce de poissons d'eau douce de l'Amérique du Nord. Il peut atteindre l'âge de 20 ans. L'espèce appartient à une famille très primitive de poisson. On a découvert des fossiles datant de 200 millions d'années de certains spécimens de cette famille.




Nageoire

L'Esturgeon noir et jaune Les esturgeons sont les plus gros poissons du Québec et comptent parmi les animaux qui vivent le plus longtemps. Au Québec, il y a 2 espèces : l’esturgeon jaune et l’esturgeon noir. La taille habituelle de l’esturgeon jaune varie entre 50 et 140 cm et son poids oscille entre 5 et 35 kg. L’esturgeon noir est le plus gros des deux et un adulte mesure normalement plus de 170 cm et pèse plus de 45 kg. L’esturgeon jaune vit en eau douce dans les grandes rivières et les lacs alors que l’esturgeon noir est anadrome (c’est-à-dire qu’il se reproduit en eau douce mais passe la majeure partie de sa vie en eau salée) et fréquente plutôt les estuaires. L’esturgeon noir possède un corps trapu et allongé en forme de cylindre ou de torpille. Comme chez tous les esturgeons, il a un long museau et une bouche ventrale précédée de quatre barbillons. Le corps de l'esturgeon noir est recouvert de cinq rangées de plaques osseuses, lesquelles constituent une armure de protection. La forme de sa queue est remarquable, on dit qu’elle est hétérocerque.L’esturgeon noir est principalement recherché pour la qualité de sa chair qui est par la suite  fumée. Malgré sa taille imposante, ce poisson passe habituellement inaperçu, si ce n’était qu’il se manifeste parfois par des bonds spectaculaires hors de l’eau. Il faut souvent s’armer de patience pour capturer un esturgeon, toutefois, ce poisson est un formidable combattant.



La Barbue de rivièreLe barbue de rivière est un poisson avec un corps beaucoup plus élancé que celui de la barbotte. La pêche au barbue fait rarement la une des revues sportives, mais ce poisson compte pourtant parmi une des espèces les plus prisées par les amateurs. Si vous avez déjà combattu avec un barbue de bonne taille au bout de votre ligne ou dégusté la chair de ces moustachus d’eau douce, vous savez précisément ce dont il est question ici. Le barbue de rivière peut devenir très gros (jusqu’à 8 kg). Sa queue est fourchue et il arrive qu'il y ait des taches sur les flancs des jeunes individus. On le retrouve dans le fleuve Saint-Laurent et ses tributaires ; se tient en eaux profondes, claire, fraîche, à fond de sable, gravier et débris. Il se nourrit de petits poissons, d'insectes et de larves d'insectes. Les gros individus sont surtout pris avec des ménés. Ce poisson mord aussi bien au ver de terre.

 


Déroulement Photos Paiement Lieux de pêche Excursion Contact Accueil

Pêche Excursion Québec
 

LES GUIDES

Facebook

Pêche Excursion Québec Enr., Copyright © 2008 - 2014